À la une

Un sommet et des grains de sable en mouvement

Jeudi 16 Juillet 2020

Le sommet de la dune du Pilat culmine désormais à 102,5 mètres, soit 3,9 mètres de moins que la hauteur relevée en 2019. En effet, la plus haute dune d’Europe évolue au fil des années, des mois, et même des jours ! et gagne, ou perd, quelques grains de sable selon les années.



102,5 mètres. Telle est la hauteur du point culminant de la Dune du Pilat, relevé le 15 mai dernier par les équipes de l’Observatoire de la Côte Aquitaine lors du suivi annuel du site.

Comment les experts de l’Observatoire de la Côte Aquitaine réalisent-ils leurs mesures ?

Durant toute une journée, trois agents de l’Observatoire arpentent ce monument naturel exceptionnel (long de 2 900 m et large de plus de 600 m) et parcourent ainsi l’équivalent de 7 fois la montée de la plus haute dune d’Europe afin d’étudier son évolution par rapport aux années précédentes.
Ces études topographiques et de photo-interprétations sont menées chaque année depuis 2009. Le but : comprendre les évolutions de la morphologie et des mensurations de la Dune. Deux processus principaux façonnent celle-ci au cours du temps :
  • le phénomène d’érosion / accrétion : actif au niveau du trait de côte (soit l’espace de jonction entre la terre et la mer) ;
  • le phénomène dit d’avancée ou de migration dunaire (la Dune se déplace vers la forêt) : déplacement principalement causé par l’action des vents dominants (Ouest) qui transportent chaque jour des millions de grains de sable.
 
Une année particulièrement active en terme de vent

En 2019, la Dune du Pilat culminait à 106,4 mètres. Un an après, elle a perdu 3,9 mètres à son sommet, situé sur la partie centrale du site. Avec une hauteur de 102,5 mètres, cela en fait l’altitude la plus basse mesurée depuis 2009. Une perte d’altitude de 3,9 mètres avait déjà été mesurée entre 2017 et 2018.
 
En 2019, la succession de forts coups de vent durant l’automne et l’hiver aurait contribué à entraîner une forte migration de la crête de la Dune vers l’est. Ces déplacements peuvent être minimes sur certains secteurs et parfois atteindre jusqu’à 50 mètres sur d’autres. Ils s’accompagnent pour l’année 2019 par une perte d’altitude de près de 4 mètres du point culminant de la Dune. Cette évolution remarquable est toutefois conforme à la tendance générale, observée depuis quelques années, d’un étalement progressif de la Dune vers la forêt.

Comme on peut le voir, même en l’absence de toute fréquentation, la dune continue inexorablement son chemin vers la forêt.

 
En savoir plus : direction le site internet de l'Observatoire de la Côte Aquitaine
 






Toutes les actualités 2015






Recevez notre actu


Suivez-nous
Retrouvez la dune sur Facebook
Retrouvez la dune sur Twitter
Visitez la galerie photo de la dune
Accédez à la galerie vidéo de la dune
Retrouvez-nous sur Instagram